GERMES | UAM
GERMES | UAM
GERMES | UAM
GERMES | UAM
GERMES | UAM
GERMES | UAM
GERMES | UAM

Groupe d’Etudes et de Recherches

                     Migrations, Espaces et Sociétés

Manifestations Scientifiques

Titre du projet : Comprendre les migrations au Sahel : une clé pour l’action (COMIS)

Durée du projet : 20 mois

Institution de financement : l’ambassade du Royaume du Danemark à travers l’ONG Oxfam-Novib

Résumé

Le Niger présente un profil migratoire diversifié. Si les migrations circulaires se poursuivent, les migrations internes participent aussi à la structuration de l’espace migratoire nigérien. Par ailleurs, on assiste de plus en plus au développement d’une migration inversée de retour, contrainte ou non, à laquelle se superposent des mouvements de réfugiés maliens et nigérians et des mouvements de déplacés internes. Le Niger est ainsi un pays où se superposent toutes les formes de mobilités, volontaires comme contraintes, internes comme internationales. Ces migrations mobilisent le plus souvent des jeunes hommes mais aussi des femmes, et de plus en plus des enfants. Pendant de nombreuses années, les migrations internationales orientées principalement vers les pays du rivage atlantique de l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique du Nord ont absorbé une partie du potentiel de mouvement, au détriment des migrations internes, en raison de la faible attractivité des villes nigériennes. Cependant, ces migrations internes persistent et restent dominées par les migrations vers les villes du fait de l’important réservoir de population rurale, du faible accès aux ressources et du processus d’urbanisation en cours au Niger même si ce schéma dominant de mobilité coexiste et/ou s’articule avec des migrations rural-rural et urbain-urbain. Ces migrations internes restent fortement polarisées sur Niamey, la capitale du Niger, bien que des capitales régionales comme Zinder, Maradi ou Agadez constituent aussi des pôles attractifs.

Ces migrations quelles que soient leurs échelles de déploiement et leurs temporalités suscitent des enjeux et des défis. Migrations internes et internationales s’inscrivent dans des logiques de continuité du point de vue des pratiques comme des politiques.

Ces mouvements interrogent non seulement la capacité des espaces urbains au Niger à accueillir les jeunes migrants ruraux, celle des milieux ruraux à satisfaire leurs besoins mais aussi la manière dont ces jeunes construisent leurs aspirations à la mobilité dans les espaces de départ.

L’objectif de ce projet est de fournir une meilleure connaissance de certains aspects de la migration dans la perspective de contribuer et renforcer le plaidoyer sur la situation des migrants internes et internationaux au Niger, ce qui permettra d’une part de consolider la recherche sur les migrations au Niger et d’autre part de renforcer le dialogue science-politique et le dialogue science-société.

Le volet recherche du projet concernera Niamey, les principales villes d’accueil des migrants internes cumulant à la fois des fonctions administrative, politique et économique. Il concernera donc Agadez, Tahoua, Maradi et Zinder, quatre capitales régionales qui captent les flux migratoires internes en provenance essentiellement de leur hinterland. Trois petites et moyennes villes (Birni N’Konni, Tchin Tabaraden, Tanout) et des villages de départ de la région de Tahoua sont aussi concernés.  La région de Tahoua est la principale région de départ du Niger. Elle a fait l’objet d’une enquête sur les pratiques migratoires (dans 24 villages) en 2008 conduite par une partie des membres du GERMES. L’existence de données antérieures permettra de conduire une étude sur les dynamiques migratoires et les changements qui ont affecté cet espace au cours des douze dernières années.

Résultats attendus

Résultats 1 : Des connaissances empiriques inédites sur les thématiques de recherche identifiées sont produites

Pour atteindre ce résultat l’action suivante sera entreprise :

  • 1-1. Réalisation de huit rapports de recherche

Les rapports de recherche rendront compte des résultats analytiques des différentes études menées (Cf. Liste des activités). Le premier rapport de recherche présentera la méthodologie globale du projet, ainsi que les outils qui seront mis en œuvre pour la réalisation des enquêtes. Les thématiques précises des rapports de recherche suivants seront définies en fonction de l’analyse des bases de données. Un résumé analytique de chacun des rapports sera diffusé via le site du GERMES.

Les rapports de recherche rendent compte des connaissances empiriques sur les migrations accumulées lors des différentes activités ; ils viendront consolider les analyses du fait migratoire au Niger.

Résultats 2. La visibilité des résultats de recherche et les capacités du GERMES sont renforcées

Les actions suivantes seront entreprises :

  • 2-1. Réalisation du plan stratégique du GERMES

La réalisation du plan stratégique en particulier permettra de définir la vision du GERMES et d’améliorer son organisation et sa gouvernance. La réalisation de mobilités internationales ouvrira plus le GERMES vers des réseaux scientifiques internationaux et pourra permettre de construire à terme des projets de recherche de plus grande ampleur dans un cadre institutionnel consolidé.

  • 2-2. Production de de huit policy brief

Les policy brief seront réalisés collectivement sur la base de rapports de recherche en amont. Les thématiques qui seront abordées ne sont pas définies en amont, mais dépendront de ces résultats de recherche. Toujours est-il qu’ils porteront plus particulièrement l’accès des migrants aux droits fondamentaux dont le droit à la mobilité en premier lieu. Des éclairages spécifiques pourront être faits sur des catégories particulières de populations, les femmes, les déplacés internes, les personnes en demande de protection non reconnues.

Les policy briefs permettront aux acteurs institutionnels et opérationnels d’avoir une meilleure connaissance du fait migratoire et pourront servir de base pour construire des actions y compris de plaidoyer et/ou des politiques à destination de cette catégorie de populations.

  • 2-3. Formation d’une masse critique d’étudiants sur les questions de migration

Selon un principe de formation à la recherche par la recherche, différentes activités concourent à former des étudiants de niveau Master et doctorat dans le champ des études sur les migrations : le soutien et l’encadrement de Master et de doctorat, les Écoles d’été vont dans ce sens.

Former des étudiants aux études migratoires participera d’une part à la consolidation du GERMES et de la place des études migratoires dans le champ académique universitaire et d’autre part, permettra de répondre mieux aux demandes de personnel qualifié dans ce domaine émanant des institutions, des ONGs ou des OSCs.

  • 2-4. Diffusion des travaux sur les migrations à un large public

Le site web, les « Fada du GERMES » constituent des outils importants pour accroître la visibilité des travaux de recherche sur les migrations. Cette dernière permettra une présence plus forte de la recherche dans l’espace public et dans les débats autour des questions migratoires.

Comité de pilotage

Le projet sera piloté par une équipe constituée de :

  • un coordonnateur de projet à savoir le responsable du GERMES

  • un assistant de recherche niveau postdoctoral

  • un assistant administratif niveau doctoral

  • une assistante de gestion financière.

Cette équipe sera chargée de la mise en œuvre du projet.

Un arrêté du Recteur de l’Université Abdou Moumouni sera pris pour nommer les membres de l’équipe du projet. Cet arrêté validera es attributions des membres de l’équipe.

Le coordonnateur du projet est le responsable du GERMES. Il s’engagera à consacrer 50% de son temps à la gestion du projet. Il sera chargé de l’organisation, de la coordination, du suivi des activités de mise en œuvre du projet. Il sera chargé de l’élaboration des rapports d’activités

L’assistant de recherche sera recruté pour se consacrer à plein temps au projet. A cet effet, il bénéficiera d’un traitement pour ce poste. Il assistera le coordonnateur, l’organisation et le suivie des activités de mise en œuvre du projet. Il sera chargé de l’organisation des missions de terrain, des ateliers de formation, d’animation scientifique du rapportage des réunions.

L’assistant administratif sera recruté pour se consacrer à plein temps au projet. Il sera chargé du suivi administratif et de la communication : organisation des missions de terrain, production des contenus pour le site internet, animation des réseaux sociaux, organisation des Fada du GERMES, organisation logistique et technique des écoles d’été….

L’assistante financière sera un agent financier de l’université Abdou Moumouni rompue aux tâches de gestion financière de projets au niveau du Rectorat. L’assistante financière consacrera 25% de son temps de travail à la gestion financière de ce projet et bénéficiera pour la circonstance d’un traitement équivalent au temps consacré au projet. Elle sera chargée d’assister les assistants dans l’élaboration des budgets de dépense, elle effectuera l’engagement et le paiement des dépenses, le traitement des pièces comptables et réalisera le rapport financier.

Outre l’équipe de coordination du projet, 5 chercheurs du GERMES sont membres du projet ; ils participeront à l’élaboration des outils des enquêtes, à la production des rapports de recherche, des policy briefs, publieront leurs résultats dans des revues scientifiques et dissémineront les résultats des recherches du GERMES dans les actions d’information, de plaidoyer et d’influence.

Les mastorants et doctorants du GERMES participeront au projet en fonction des nécessités pour mener les enquêtes de terrain, réaliser leur mémoire ou leur thèse, participer à l’élaboration d’outils de plaidoyers, à l’animation scientifique, et aux actions de valorisation.

  

Groupe d’Etudes et de RecherchesMigrations, Espaces et Sociétés

Partenaires

  • Coopération Suisse au Niger
  • Institut de Recherche pour le Développement
  • URMIS
  • LMI
  • MOVIDA
  • Université de Zinder
  • Université de Tahoua

© 2020 - GERMES, Tous Droits Réservés

Groupe d’Etude et de Recherches Migrations, Espaces et Sociétés


 Designed by: ADG of DRP-CCE

Le bureau du GERMES est situé à l’Amphi-théâtre 1000 places de Faculté des Sciences de la Santé de l’UAM

Contacts : germes2016@gmail.com